Dans un contexte de bouleversements planétaires – réchauffement climatique, raréfaction de l’eau, émergence de nouvelles puissances… notre société cherche des réponses et élabore des outils plus ou moins complexes.

Le label HQE propose une investigation assez large, qui exclut malheureusement le fait culturel et notamment l’architecture. Les labels écologiques et les autres certifications, BBC, HPE, etc. sont performentiels et d’efficacité certaine. En tant qu’architectes, nous assumons cette expertise technique : le cabinet s’est notamment formé au référentiel HQE (formateur : AETIC), aux performantiels les plus avancés : B.B.C., Passivhaus, énergie positive, effinergie / minergie (formateur Nobatek : Pr Cornu de l’Université de Lausanne, E. Ballot – GEST énergie), mais également à la médecine de la construction (Suzanne Déoux - Médieco).

En revanche, ces divers labels et certifications sont fatalement très éloignés des problématiques sociales et humaines (comportementales, culturelles, médicales, etc...)

La notion d’architecture éco-responsable vise donc à remettre au centre de nos problématiques la nature, bien sûr, mais aussi l’homme. Elle est un nouvel humanisme à inventer… d’urgence. Faite d’écoute attentive, de connaissances approfondies, de croisement de compétences, d’inventivité et de pertinence, elle évite les « recettes », labellisées ou non, pour élaborer un « optimum », fruit de la rencontre entre un client, son architecte, un contexte socio-économique, un environnement humain et naturel.

La question de l’architecture pose celle de l’altérité et du sens. Le moment de l’architecture doit être celui de la ré-interrogation de notre rapport aux autres, aux usages, à la ville, à la planète. C’est en ce sens que nous militons pour une architecture éco-responsable.

if architecture - Jean-Marie Pettès
148, allées de Barcelone 31000 TOULOUSE - Tél. 33(0)5 61 23 24 88 - Fax 33(0)5 63 58 36 93
10 Grand Rue 81500 LAVAUR - Tél. 33(0)5 63 58 27 52 - Fax 33(0)5 63 58 36 93